Second Brain

Principe très proche du jardin numérique, le seconde cerveau numérique représente une opportunité d’utiliser la machine comme complément à notre cerveau naturel & non pas comme remplaçant, c’est à dire, en respectant notre fonctionnement neuronal et sans nous assister totalement. Le concept ici n’est pas de tout faire à notre place mais plutôt de nous permettre de nous développer avec lui.

Le système “Building a Second Brain (BASB)”” qui vient de Tiago Forte est un moyen d’utiliser la technologie pour capturer et organiser les informations pour une croissance personnelle et professionnelle. Le système repose sur l’idée que notre cerveau n’est pas adapté pour stocker et récupérer une grande quantité d’informations, nous avons donc besoin de créer un “second cerveau” externe pour nous aider à gérer et à comprendre ces informations. Il est divisé en quatre principaux composants : capture, clarification, organisation et génération.

Capture : La première étape consiste à capturer toutes les informations que vous rencontrez dans votre vie quotidienne, telles que les articles, notes et idées. Cela peut être fait à l’aide de différents outils, tels qu’une application de prise de notes ou un outil de capture de pages web. je fais ça grâce à Readwise Reader, Readwise & Workflowy

Clarification : L’étape suivante consiste à clarifier les informations en les divisant en plus petits morceaux et en les organisant dans différentes catégories. Cela peut être fait en mettant en évidence les points clés, en créant des résumés ou en créant des plans. je fais ça en surlignants des contenus de ce que je lis et en associant ces parties atomiques de connaissance à des tags. je regroupe ces éléments dans Readwise et c’est automatiquement synchronisé avec mon espace sur Roam Research, qui est ma grande base de connaissance, mon “personal wiki”

Organisation : Une fois les informations clarifiées, elles doivent être organisées de manière à pouvoir être facilement retrouvées et consultées plus tard. Cela peut être fait en créant un système de dossiers, étiquettes ou tags.

Génération : L’étape finale consiste à générer de nouvelles idées et insights à partir des informations capturées, clarifiées et organisées. Cela peut être fait en reliant différentes parties d’informations, en créant des cartes mentales ou en utilisant les informations pour prendre des décisions.

j’ajouterais une étape suivante qui consiste à créer des objets finaux de qualité comme des vidéos, des podcasts, des documentaires, livres, etc… une étape pour laquelle il faudra [[ apprendre à mettre en forme ]] au-delà du traitement du fond et de l’information.

comment organiser son information grace au système PARAT

Il est basé sur les cinq étapes suivantes : Project, Areas, Resources, Archive, Todos

  1. Project : Il s’agit des projets en cours qui ont un début et une fin définis.

  2. Areas : Il s’agit des domaines de la vie (personnel, professionnel, etc.) ou des centres d’intérêts qui nécessitent une attention régulière.

  3. Resources : Il s’agit des informations référentielles qui sont utiles pour réaliser les projets ou les domaines.

  4. Archive : Il s’agit des informations qui ont été utilisées ou qui ne sont plus nécessaires, mais qui peuvent être conservées pour une référence future.

Le système PARA vise à permettre une meilleure utilisation des informations en les classant de manière efficace et en les associant aux projets, domaines ou centres d’intérêts correspondants. Il permet également de mieux suivre l’avancement des projets et de savoir quelles informations sont nécessaires pour les réaliser.

j’ai mis en place un modèle pour l’application Notion qui vous permet de tester ce système concrètement 👉 découvrir le modèle sur Gumroad

voici un exemple de comment vous pourriez le mettre en place, la logique d’organisation dans Notion:

  1. Project : Créez une base de données pour les projets en cours avec des champs tels que le nom du projet, la date de début, la date de fin, l’avancement, etc. Utilisez des étiquettes pour identifier les différents types de projets (personnel, professionnel, etc.).

  2. Areas : Créez une base de données pour les domaines de la vie avec des champs tels que le nom du domaine, la date de début, la date de fin, l’avancement, etc. Utilisez des étiquettes pour identifier les différents types de domaines (personnel, professionnel, etc.).

  3. Resources : Créez une base de données pour les informations référentielles avec des champs tels que le nom de la ressource, la description, les liens, etc. Utilisez des étiquettes pour identifier les différents types de ressources (articles, vidéos, livres, etc.).

  4. Archive : Créez une base de données pour les informations archivées avec des champs tels que le nom de l’archive, la description, les liens, etc. Utilisez des étiquettes pour identifier les différents types d’archives (articles, vidéos, livres, etc.).

En utilisant des bases de données, vous pouvez utiliser les fonctionnalités de tri et de filtrage de Notion pour afficher les informations correspondant à vos projets, domaines ou centres d’intérêts. Vous pouvez également utiliser des liens pour relier les informations référentielles aux projets et aux domaines correspondants.

Concept qui reste à développer plus en détails. si vous voulez échanger de vive voix et vous orienter vers un accompagnement, nous pouvons nous rencontrer


quelques premières sources


#Afairepousser #projet

Merci de votre lecture, vous pouvez me contacter sur liut.me/contact

Notes mentioning this note


Voici toutes les notes du jardin à visualiser en Graph.