start with why but stop with why

Se poser la question “pourquoi” et un point de départ nécessaire quand il s’agit de faire ou créer quoi que ce soit. En effet, on cherche à répondre à un besoin réel avec une conscience systémique plutôt que de travailler sur un sujet qui n’est pas le bon sujet ou la priorité. Se demander “pourquoi”, c’est la prise de recule nécessaire pour démarrer l’esprit clair et écrire ce pourquoi en premier, comme le dit très bien Simon Sinek, est nécessaire pour assurer que tout le travail qui va suivre sur le “comment” et le “quoi” aura de la forme et une utilité réelle, même en terme de business pur.

Cela dit, lorsqu’on remonte le chemin jusqu’à ce pourquoi, on peut remonter très très haut. Et souvent, on risque aussi de remonter trop haut, par exemple, sur des raisons d’être comme celle de sauver la planète: ce pourquoi peut paraître bien trop énorme pour un seul humain, on risque de se sentir noyé, perdu, impuissant. Alors on peut redescendre, revenir sur quelque chose de plus orienté, de plus précis, le “comment” de ce pourquoi qui colle à notre identité individuelle. mais désormais, on sait pourquoi notre travail de demain, notre “comment” et notre “quoi” est important. On peut l’incarner.

Face à beaucoup de problèmes systémiques à la surface de notre planète, il n’y a d’ailleurs pas forcément intérêt de trop se demander “pourquoi”.

« Pourquoi se soigner ? » - « pourquoi être en bonne santé ? » - ces questions ne mènent pas très loin par exemple. La santé, c’est tout ce qu’on a pour apprécier l’expérience de vivre. Alors au quotidien, on peut surtout se demander “comment être en bonne santé?” et ensuite “qu’est-ce que je peux mettre en place pour assurer ma santé?”. De mon point de vue, pour la santé de la planète, c’est pareil. Si nous voulons vivre la meilleure expérience de vie, nous devons être en bonne santé sur une planète en bonne santé. Des humains vivants, sur une planète pleinement vivante.

« Comment résoudre ce qui empêche la mauvaise santé de notre planète? » - « comment trouver les causes systémiques? » - sont des questions bien plus pertinentes qui permettent d’avancer vers l’action et de revenir vers les petits pas dans l’instant.

Le Why est utile pour ouvrir les imaginaires dans un système où ils sont fermés et insuffisants pour nourrir l’inspiration et remonter d’une échelle d’observation sur les choses.

Ensuite il faut s’arrêter et redescendre sur le “comment” passer à l’action en cohérence avec ce pourquoi. Ensuite, il est temps de “stop with why” et d’agir.


#Afairepousser

Notes mentioning this note

There are no notes linking to this note.


Voici toutes les notes du jardin à visualiser en Graph.