la détente dans la conscience

Phrase concept venant d’une de mes profs de théâtre d’improvisation.

Un état de confort “minimum” permet de ne pas être en situation de survie et ainsi d’être disponible pour découvrir, apprendre, explorer, contempler. Cet état permet de VIVRE pour ÊTRE et d’ÊTRE pour VIVRE - il permet aussi de Prendre soin de soi.

Confort : “où et quand le corps humain n’a pas d’effort à faire pour se sentir bien.”

Confort - Wikipédia

La situation de survie enferme les perceptions sur les besoins de bases et ne permet donc pas d’être “ouvert” au reste de la réalité.

On peut voir alors une dynamique d’étendre sa zone de confort plutôt que d’en sortir, en commençant par prendre conscience qu’elle est beaucoup plus large que l’on ne croit.

Par exemple, les besoins de bases sont complets et l’on est dans l’inconfort de prendre des risques à parler en public, monter un projet, tenter quelque chose de nouveau, par peur de l’échec ou autre. Souvent, ce sont des illusions d’inconfort, parce que même s’il y avait échec ou erreur, les besoins de bases seraient toujours complets.

On peut donc commencer par prendre conscience de sa situation pour en étendre la perception du confort. dans une situation de confort, on peut dire que nous sommes en détente ; ainsi nous pouvons atteindre un état de détente dans la conscience.

Cette formule est utilisée dans le théâtre d’improvisation, qui invite à être présent à l’instant en pleine conscience pour se rendre compte qu’il y a tout ce dont on a besoin là, sans rien faire. Ainsi, dans cette conscience, être en confort et donc se détendre et laisser émerger ce qui vient car les inspirations ne viennent pas dans la crispation de peur et du mental. Le cerveau droit, source de l’imaginaire peut influer les inspirations quand il y a détente dans la conscience de l’espace de jeu de l’instant.

Notes mentioning this note

There are no notes linking to this note.


Voici toutes les notes du jardin à visualiser en Graph.